RAPPORT 2013

a006RAPPORT PUBLIC 2013 : Quelles solutions à la défiance des citoyens vis-à-vis de l’autorité publique ?

Du 11 février au 10 mars 2014, s’est tenue à Ouagadougou, la session de validation du rapport public 2013 du Conseil Economique et Social (CES) sur le thème : Défiance des citoyens vis-à-vis de l’autorité publique : quelles solutions pour une société de paix soutenue ? Le Conseil Economique et Social voudrait ainsi apporter sa contribution à la recherche de solutions durables pour lutter contre ce phénomène.

Nous vous proposons les deux discours du Président du CES à l’ouverture et à la clôture de cette session, la synthèse des travaux en attendant le rapport final qui sera transmis à Son Excellence Monsieur le Président du Faso.


Historique

A la faveur des mouvements indépendantistes des années 50, chaque colonie française d'Afrique a mis sur pied un certain nombre d'institutions républicaines dont le Conseil Économique et Social. Au Burkina Faso (ancienne Haute-Volta), le CES a été crée, par la loi N° 4/T9/AL du 19 mai 1959 suite à l'adoption de la constitution du 15 mars 1958.

Le 11 février 1962, il fut réorganisé par la loi N°6/62/AN. Le Conseil Économique et Social disparaît en 1966 avec la 1ère République.

Le 25 février 1985, il réapparaît par l'ordonnance N°85/011/CNR/PRES sous l'appellation du Conseil National Révolutionnaire Économique et Social (CRES). En juin 1991 il reprend son appellation normal du Conseil Économique et Social. Le 13 mai 1993 une nouvelle loi portant création, composition, organisation et fonctionnement du Conseil Économique et Social est adoptée.

Dominique KABORE 1959-1962

dominique kabore 1959-1969

Victot OUEDRAOGO 1962-1966

victot ouedraogo 1962-1966

Kader CISSE 1985-1989

 

Youssouf OUEDRAOGO 1989-1992

youssouf ouedraogo 1989-1992

Fréderic A. KORSAGA Juin-Nov1992

korsaga frederic

Phillipe OUEDRAOGO 1992-1996

Zepherin DIABRE 1996-1997

zepherin diabre

Juliette BONKOUNGOU 1997-2009

juliette bonkoungou