Les Services Centraux

Le Département des Affaires Administratives et Financières est dirigé par un Chef de Département des Affaires Administratives et Financières (DAAF).

Il est chargé de la gestion administrative et financière du Conseil Economique et Social.

A ce titre et en collaboration avec le Secrétaire Général, il est chargé de :

l'élaboration de l'avant-projet de budget ;
la gestion des crédits alloués au Conseil Economique et Social ;
la tenue d'une comptabilité matière des biens meubles et immeubles du Conseil Economique et Social dont il assure la gestion et l'entretien ;
la gestion d'un fichier des Conseillers et du personnel (C.V., nomination, avancement, sanctions, etc.) et du tableau de bord des mouvements du personnel (Affectation, détachement, stage, retraite, etc.) ;
le suivi de la carrière des agents du Conseil Economique et Social ;
l'élaboration du planning des activités du Conseil Economique et Social.
Le Département des affaires institutionnelles et de la bonne gouvernance. Il a pour domaines de compétence : la Sécurité nationale, la défense nationale, les relations extérieures, l'administration publique, la décentralisation, la justice et d'une manière générale toutes les questions liées au développement de la bonne gouvernance au Burkina Faso.

Le Département du développement humain et de l'intégration sociale. Il a pour domaines de compétence : la santé, l'emploi et le travail, la sécurité sociale, l'action sociale, la promotion de la femme, l'environnement, l'assainissement, l'urbanisme et l'habitat, l'enseignement (préscolaire, primaire, secondaire et supérieur), l'alphabétisation, le sport, la jeunesse, la culture, l'art, la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale ;

Le Département de la production et de soutien à la production.

Il a pour domaines de compétence : l'agriculture, les ressources animales, les ressources forestières, fauniques et halieutiques, l'industrie, l'artisanat, la géologie et les mines, l'eau et l'hydraulique, l'énergie, les transports, le tourisme et l'hôtellerie, le commerce, la communication, les travaux publics, la recherche scientifique.

Le Département de l'orientation économique, des finances et de la conjoncture.

Il a pour domaines de compétence : l'évolution de la situation économique et financière, les rapports avec l'économie régionale et internationale, la monnaie, l'épargne, la fiscalité, le crédit et la gestion des entreprises.

Le Département chargé de la Documentation et des Publicationsassure le support de l'Institution en document de toute nature. Il gère le centre de documentation et organise les archives du Conseil Economique et Social.

Il est particulièrement chargé :

de rassembler et de communiquer aux Conseillers, la documentation susceptible de les intéresser dans l'exercice de leurs fonctions ;
de l'acquisition, du traitement, de la conservation et de la mise à disposition des documents aux usagers ;
de la gestion du matériel d'imprimerie du Conseil Economique et Social ;
de la publication des documents produits par le Conseil Economique et Social.
Les départements relèvent du Secrétariat général. Ils sont chargés de l'analyse, de l'étude ou de la préparation des dossiers relevant de leur domaine de compétence définis aux articles 20 à 22 du présent décret ou qui leur sont confiés par le Président.

Les départements sont dirigés par des Chefs de départements nommés par décret pris en Conseil des Ministres.

Les Chefs de départements ont rang de directeurs généraux.

Les autres cadres des départements sont des chargés d'études.

Des arrêtés du Président du Conseil Economique et Social préciseront les attributions, l'organisation et le fonctionnement des différents départements.

Historique

A la faveur des mouvements indépendantistes des années 50, chaque colonie française d'Afrique a mis sur pied un certain nombre d'institutions républicaines dont le Conseil Économique et Social. Au Burkina Faso (ancienne Haute-Volta), le CES a été crée, par la loi N° 4/T9/AL du 19 mai 1959 suite à l'adoption de la constitution du 15 mars 1958.

Le 11 février 1962, il fut réorganisé par la loi N°6/62/AN. Le Conseil Économique et Social disparaît en 1966 avec la 1ère République.

Le 25 février 1985, il réapparaît par l'ordonnance N°85/011/CNR/PRES sous l'appellation du Conseil National Révolutionnaire Économique et Social (CRES). En juin 1991 il reprend son appellation normal du Conseil Économique et Social. Le 13 mai 1993 une nouvelle loi portant création, composition, organisation et fonctionnement du Conseil Économique et Social est adoptée.

Dominique KABORE 1959-1962

dominique kabore 1959-1969

Victot OUEDRAOGO 1962-1966

victot ouedraogo 1962-1966

Kader CISSE 1985-1989

 

Youssouf OUEDRAOGO 1989-1992

youssouf ouedraogo 1989-1992

Fréderic A. KORSAGA Juin-Nov1992

korsaga frederic

Phillipe OUEDRAOGO 1992-1996

Zepherin DIABRE 1996-1997

zepherin diabre

Juliette BONKOUNGOU 1997-2009

juliette bonkoungou